<
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Catégories

30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 08:53

DEPRIME2.jpg   75 % des femmes  éprouvent de l’inconfort à la veille de leurs règles. En revanche, 
 20 % à 30 % des femmes présenteraient un syndrome prémenstruel 8 à 10 jours avant leurs règles.

Les symptômes de ce trouble sont : gonflement et tension des seins, fatigue, nausées, migraines,                    ballonnements, oedème,  nervosité, irritabilité, pulsions alimentaires.

Le saviez vous : le syndrome peut  être lié à différents causes

Un déséquilibre hormonal avec une hyperoestrogernie et une hypoprogestéronémie.
Une déficience en acide gamma-linoléique et omega 3
Le stress
Les carences en vitamines (du groupe B) et minéraux (magnésium et calcium)
 
Pour avoir de bons résultats sur la prise en charge de ce syndrome avec les techniques naturelles, il faut savoir les associer.
 
En tout premier lieu : changer ces huiles.
Le corps ne fabrique pas les oméga, il faut donc un apport quotidien. Ils sont important dans le bon fonctionnement de notre système hormonal
Pour avoir un bon geste santé, il faut choisir des huiles 1er pression à froid.

soit 1c/c d'huile de cameline, ou 1 à 2 c/s d'un mélange 50% olive et 50% colza,

2 fois par semaine du poisson gras : Saumon, maquereau, sardine, thon, truite même en boite.

400 grs de fruits et légumes par jour


Penser aux germes de blé pour leurs richesses en vitamines du groupe B. Le déficit en vitamines B  accentuent le syndrome prémenstruel. Le stress augmente aussi les besoins en vitamines du groupe B. 
 
Huile d'onagre riche en acide gamma-linoléique a un rôle clé dans le SPM :
6 gélules par jour pendant 3 mois,
puis diminuer les mois suivants afin de trouver la complémentation idéale.

SI l'alimentation est très déséquilibré et acidifiante, un complémentation avec un complexe calcium, magnesium, potassium est possible mais cela ne remplace pas l'importance de tendre vers un assiette plus colorée.


 
En phytothérapie :
 
 Alchémille + Artichaut
pour le déséquilibre hormonal


 Alchémille  : régularise la sécrétion de la progestérone et anti-mycosique, 
 
Artichaut : augmente la détoxification des oestrogènes mais il est aussi amphocholérétique et hépatoprocteur
 
Cure à faire du 14 ème jour du cycle au premier jour des règles
 
2°) Gérer sa vulnérabilité et son irritabilité en dehors du syndrome prémenstruel :

faire un complémentation qui apporte du tryptophane, précurseur de la sérotonine (neurotransmetteur du bien-être). Pour une meilleur efficacité, respecter la prise vers 17H avec un fruit pour une meilleur assimilation et la soir au coucher.
 
magnésium marin co-facteur du tryptophane et relaxant. 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christelle DALLERAC - dans conseils naturels
commenter cet article

commentaires