<
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rechercher

Catégories

2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 20:43

Le capital santé de l'enfant à naître  se trouve influencer par l'alimentation de la maman.

image femme enceinte2

 

Aujourd’hui, de nombreuses études épidémiologiques ont largement démontré que, pendant la vie intra-utérine, l’alimentation, l’activité physique modérée et la détente corporelle de la maman peut protéger l’enfant contre l’apparition de certaines pathologies de l’âge adulte, et donc avoir une influence sur la qualité et la durée de vie du bébé à naître.

Vous, future maman, vous avez les pouvoir d’influencer positivement  la santé de votre enfant en lui offrant un environnement fœtal favorable à son développement grâce à une alimentation maternelle spécifique et une bonne détente corporelle.

 Manger mieux et non pour deux !!!!

 

Fruits et légumes et protéines de qualité chaque jour pour apporter un maximum d'éléments pour le bon développement du foetus. 

Les micro-nutriments sont importants durant cette période. 

 

Le fer :

Le besoin en fer est important durant la la grossesse. Malgré une assimilation 6 fois plus important durant cette période. Nous constatons encore beaucoup de déficits chez les femmes enceintes. cet élément est :

nécessaire à transporter l'oxygène,

contribue à la synthèse des neurotransmetteurs

participe à la métabolisation des hormones thyroïdiennes

favorise l'immunité, la mémoire et le tonus physique.

 

Boudins noir, abats, lentilles, persil, pois chiche, amandes.

les fruits et légumes riche en vitamine C favorise l'assimilation du fer (cassis; kiwi mangue, orange)

 

L'iode :

joue un rôle très important sur le fonctionnement de la glande thyroïdienne. lors de la grossesse la femme enceinte a de grands besoins et c'est un élément nécessaire pour le bon développement du cerveau du bébé.

Crustacés bien cuits, poissons, algues.

 

Le magnésium :

est nécessaire à plus de 250 réactions enzymatiques. Lors de la grossesse, il est constaté un grande perte dans les urines. Cela peut provoquer fatigue, troubles de l humeur, crampes, contractions douloureuses et peu efficaces.

 

Fruits et légumes frais et secs, certaines eaux (hépar, quézac, etc...) 

 

Vitamines du groupe B :

B9, B6, B12, la choline et la bétaïne pour optimiser le capital santé du bébé (voir article sur l'épigénétique)

Légumes feuilles vertes, oeufs, germes de soja, germes de blé, foie.

 

Vitamines D :

Pour une bonne charpente osseuse. elle est importante pour la minéralisation. le bébé fait ses réserves en vitamine D grâce aux réserves de la maman.

 

Huile de foie de morue, poisson gras (sardine, hareng, etc..) amandes, noisette.

Les besoins du 3ème trimestre ont besoin d'un complémentation alimentaire pour couvrir les besoins journaliers.

 

L'oméga DHA

participe au développement cérébral et nerveux du bébé,

participe à la synthèse des membranes et au développement de la rétine

réduit les risques de la déprime post partum.

 

Les travaux du Pr G Ailhaud tend à prouver que les apports et l'équilibre entre les oméga 6/oméga 3 joue sur l'obésité des enfants.

 

Poissons gras ( thon, sardine, maquereau, etc...) Huiles végétales (olive-colza ou colza-noix) 2 à 3 C/S par jour.



 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christelle DALLERAC - dans Nutrition
commenter cet article

commentaires